TODO Should be editable

Nous existons: Tracer les grandes lignes de l’organisation LGBTQ en Afrique de l’ouest

Nous existons: Tracer les grandes lignes de l’organisation LGBTQ en Afrique de l’ouest

Nous sommes très fiers d’annoncer le lancement de Nous existons: Tracer les grandes lignes de l’organisation LGBTQ en Afrique de l’ouest. Non seulement ce rapport de trente-deux pages trace-t-il les grandes lignes de la croissance de l’activisme, il évalue les défis et les opportunités auxquels les militants font face. Il est disponible en anglais et en français.

Nous existons a été développé en collaboration avec American Jewish World ServiceAstraea Lesbian Foundation for JusticeUHAI-EASHRI, et Queer African Youth Network.

Téléchargez le rapport ici.

Sommaire des points clés :

  • Les militants travaillent au sein d’une variété de contextes juridiques, mais les tendances croissantes de l’extrémisme religieux et de l’homophobie appuyée par l’état traversent des pays.
  • Lors des cinq dernières années, on a vu une émergence notable d’organisations dirigées par des femmes auto-identifiées comme queers et des personnes de genre variant. Le militantisme trans prend des élans – dont le potentiel pour forger des mouvements plus accueillants.
  • La collaboration entre des groupes est limitée mais continue à croitre, surtout à travers des réseaux et des coalitions nationaux et régionaux. Le travail à travers les frontières des pays francophones et anglophones est particulièrement limité, mais une culture de collaboration se développe.
  • Les groupes emploient une variété de stratégies afin de répondre aux intérêts des communautés LGBTQ, dont la médiation familiale, le travail avec les médias, la documentation de droits, l’engagement avec les forces de l’ordre, l’approvisionnement d’abris d’urgence, et l’animation de formations de sécurité et de sureté. Les cinquante organisations enquêtées ont identifié la connaissance des droits humains et l’aide juridique comme étant critiques dans leurs communautés.
  • Les domaines clés à renforcer au sein des organisations et des communautés sont les suivantes : la compréhension des identités et des problèmes liés à l’identité transgenre, l’intégration des problèmes de la jeunesse, le soutien lié à la santé sexuel et reproductif pour les femmes queers, les moyens de répondre à la violence avec les partenaires intimes, les programmes pour la responsabilisation économique, et les initiatives concernant la foi et la religion des personnes LGBTQ.
  • Les donateurs internationaux et les organisations locales identifient une capacité institutionnelle faible comme un défi majeur. Certains donateurs citent ceci comme une raison pour un investissement limité dans une région quelconque. Pourtant, certaines organisations signalent une difficulté au niveau de l’accès aux fonds pour le développement institutionnel.
  • Surtout dans des pays francophones, les organisations sont limitées au niveau des connaissances et de l’accès aux fournisseurs de subventions internationaux.

Lire le rapport entier ici.